Langue active :FR

  • Imprimer

Idées balades nature

Alerte sécheresse renforcée avec nouvelle restriction de l'usage de l'eau en Moselle

Catégorie(s) : Environnement, Culture

Entre chemins tranquilles et sentiers plus escarpés, la carte Balades Nature de Metz Métropole vous invite sur ses circuits pédestres et cyclables. Paysages, richesses patrimoniales et naturelles à redécouvrir.

Il était un château, Les secrets du Mont Saint-Quentin, Le coteau du soleil, ou encore Les jardins des Chilloux… si les noms des vingt circuits balisés invitent à la promenade bucolique, la carte Balades Nature rééditée par Metz Métropole au printemps 2019 affiche aussi ses informations pratiques. Distances à parcourir, dénivelés, niveaux de difficulté signalés par une, deux ou trois petites bicyclettes et chaussures de randonneurs, description des paysages… : autant d'indications qui vous guideront dans vos choix de promenades.

Points de vue et pelouses calcaires

Le Club Vosgien connaît particulièrement bien la rive gauche de la Moselle, et veille à l'entretien des circuits numérotés de 1 à 10 (à l'exception du numéro 8 qui se situe sur l'autre rive). Bernard Glanois, l'un des baliseurs, plébiscite le tour du Mont Saint-Quentin (8,3 km - circuit 3) : « Si vous y emmenez des gens qui ne sont pas de la région, ils seront impressionnés. Les côtes de Moselle offrent de très beaux points de vue sur la vallée », promet-il en détaillant les curiosités qui attendent le randonneur : « La Tour Bismarck, l'église fortifiée de Scy-Chazelles… des incontournables. On atteint aussi des pelouses calcaires, ces milieux protégés riches en espèces végétales qui constituent un habitat de choix pour des espèces rares de papillons et d'insectes. »

Les pelouses calcaires se laissent également admirer sur le circuit 5, une balade de 9,5 km qui doit son nom à la chapelle Notre-Dame-du-Gros-Chêne, construite en 1960. « Le tracé démarre à la mairie de Châtel-Saint-Germain, et passe à proximité des ruines de Saint-Germain, un site magnifique  à ne pas manquer », estime encore Bernard Glanois. Le passionné recommande tout autant les 3,5 km du circuit 7, Chemin de mémoire conçu à l'initiative de la commune de Rozérieulles qui conduit les marcheurs vers quelques-uns des monuments édifiés en souvenir des combats de 1870 et dans la vallée de la Mance, où la biodiversité est exceptionnelle. « Un bel effort a été réalisé pour rythmer ce parcours au moyen de rondins de bois et d'escaliers, précise-t-il avant d'ajouter : attention, la balade est courte, mais un peu soutenue ! »

Ruisseau, voie romaine et pressoir

La rive droite de la Moselle est confiée aux bons soins du comité mosellan de la Fédération Française de Randonnée. Jean-Claude Wilhelm, qui préside la commission sentiers et itinéraires, a lui aussi ses circuits préférés. Le 12 par exemple, appelé Le vallon de Quarante, du nom du ruisseau que côtoie ce sentier de 4,8 km à parcourir à pied ou à vélo à partir de la place de l'église à Noisseville. « Ça grimpe un peu [100 mètres de dénivelé],  annonce-t-il, mais c'est très joli, très champêtre  » Une voie romaine et l'étonnant pressoir de Nouilly font partie de la balade.

Jean-Claude Wilhelm cite également La croix des vignes (circuit 17),  petit tour de 3,6 km au départ du complexe sportif d'Augny, qui peut se prolonger vers Jouy-aux-Arches en empruntant un circuit de la Communauté de Communes de Mad et Moselle, balisé par la Fédération Française de Randonnée. Ou encore Outre-Moselle, circuit 18 au départ du parking près du collège Louis Armand à Moulins-Saint-Pierre. Cette boucle verdoyante de 8,2 km « grand public, toute à plat, parfois un peu encombrée le week-end », permet d'observer les oiseaux le long de la Moselle et du canal de Jouy.

Mais son favori reste le 19, dit Promenade des orchidées (7,1 km), protégé par le Conservatoire des Espaces Naturels de Lorraine : « C'est à mes yeux le plus intéressant, mais aussi le plus difficile, avec 180 mètres de dénivelé positif », affirme-t-il. La randonnée démarre à Marieulles-Vezon, puis il faut suivre le tracé sur la carte dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Après les vignobles pentus, le chemin grimpe sur la colline boisée et rejoint ensuite les anciennes carrières, qui laissent apparaître des couches géologiques. Là encore, on admire la faune et la flore - les fameuses orchidées - abritées par les pelouses calcaires.

Une proposition d'extension pour les plus motivés

Pour pimenter la balade, Jean-Claude Wilhelm suggère une extension du circuit 19, en dehors de la carte Balades Nature : « En montant sur le plateau, le parcours rejoint le GR®5F. On peut alors pousser jusqu'à la D 67 au sommet de la côte d’Arry. Continuer à partir du réservoir d’Arry en direction de Bouxières-sous-Froidmont, rester sur la colline calcaire, dont les arêtes sont très intéressantes. La vallée de la Moselle s'étend à l'ouest, la plaine de la Seille à l'est. On longe l'ancienne frontière de 1870 -71 avec ses bornes et le monument du soldat Fortuné Émile Pouget, premier soldat français (ou deuxième selon les dernières hypothèses) tué en 1914. Descendre vers Bouxières, puis remonter par le GR®5F vers la chapelle Notre-Dame-du-Froidmont et retrouver sur la crête le sentier suivi à l’aller. Rebrousser chemin pour le retour. »

Selon notre spécialiste, il faudra quatre à cinq heures au marcheur entraîné pour couvrir le circuit 19 et ses 11,5 km optionnels (soit 18,6 km au total).  « L'extension jusqu'à Bouxières se parcourant en partie en aller-retour, elle peut cependant être écourtée », conclut-il.

Carte IGN conseillée pour l'extension du circuit 19 : 3313SB Ars-sur-Moselle-Chambley-Bussières.
La recommandation des fédérations de randonnée : prendre garde à emprunter les circuits dans le sens du balisage. Bonnes balades !

Crédit photos : Luc Bertau

Dernière mise à jour : 12/10/2020

Retour à la liste des résultats

Dernière mise à jour le 12.10.2020